Tourisme World | Deux semaines à Fidji: un bilan
Publicité

Derniers Articles
02:25 : Conseils pour acheter une voiture occasion
19:14 : How to Choose Life Insurance
01:33 : Évaluer les indicateurs de performance pour le marché algérien de l assurance
23:12 : Système de crédit au Maroc et les lois qui le régissent
18:35 : Try now VPS from Google Inc. valued at $ 300 and a high speed internet for free for 60 days
17:30 : How to get a free domain and hosting 10 GB free
02:16 : Photos .. derniers préparatifs beau monde à concourir pour le titre de "Miss Univers"
16:34 : 10 most beautiful tourist places in Norway
16:24 : Best tourist cities in Australia
00:30 : 10 most beautiful tourist places can be visited in China

Deux semaines à Fidji: un bilan



Nous quittons Fidji demain matin pour la Nouvelle-Zélande. Nous y avons séjourné deux semaines. Pourquoi Fidji ? Simplement parce que Fidji se trouve entre Les États-Unis et la Nouvelle-Zélande et qu`Air Pacific nous permettait d`y faire uneh escale pour pas trop cher! Nous souhaitions visiter une île dans le Pacifique Sud et Fidji était vraiment le coix le plus simple et le moins dispendieux. C`est donc ici que nous avons débuté notre voyage!



Ce que nous avons le plus aimé

1- Apprivoiser le voyage en région «moins développée» dans un pays assez facile d`approche, où tout le monde parle anglais (même les enfants) et dans lequel les niveaux d`hygiène et de sécurité sont somme toute acceptables. C`est une belle introduction pour l`Asie du Sud-Est et le Népal que nous visiterons plus tard cet hiver (euh… ici c`est l`été qui commence!).

Photo suivante: la ville de Levuka, ancien repaire de baleiniers.

20121208-120102.jpg

2- Voyager hors des grands circuits touristiques, à une période de l`année où il y a encore très peu de touristes (dans 2 semaines, les Australiens, Néo-Zélandais et Asiatiques prendront d`assaut Fidji!

3- Visiter le marché de Suva (et tout Suva en général) pour y découvrir les produits locaux.

20121208-120117.jpg

20121208-120125.jpg

20121208-120204.jpg

20121208-120219.jpg

4- Sentir une bouffée de fraîcheur en voyant «Life of Pi» au cinéma à Suva. Beauté, sensibilité et nature vierge nous manquaient. La vie hors des «resorts» touristiques est assez rude à Fidji: travail aux champs ou à l`usine pour les hommes et tâches ménagères pour les femmes. Une vie en grande partie au premier degré, sans trop de raffinement, très terre à terre et avec une dévotion qui fait un peu penser à ce que ça devait être au Québec quand nos parents étaient jeunes. Le dimanche, à Levuka, la ville ferme et les gens vont tous à la messe, qui dure des heures!

20121208-120237.jpg5- Marcher, prendre le bus et les taxis avec les Fidjiens et ne pas toucher aux transports touristiques (minibus propres et climatisés remplis de blancs qui se rendent à leurs «resorts».

20121208-120028.jpg6- Goûter aux plats locaux (même si peu nombreux et assez simples): poisson dans le lait de coco, taro, tapioca (servi en légume), fruits exotiques fraîchement cueillis et influence indienne.

7- Apprendre à presque tous ceux à qui l`on a parlé – et même à des Français – qu`il y a des francophones au Canada!

Ce que l`on a moins aimé

1- Nadi, qui est surtout un lieu de passage fait pour vendre des souvenirs aux touristes qui y sont seulement parce que l`aéroport y est. Les gens nous abordent toujours avec la même question: «where are you from?» et le but est de te vendre des souvenirs. Il y en a même un hier qui nous a trainés de force dans son magasin, voulant nous raconter l`histoire de son village et faire une cérémonie de kava (boisson faite avec des racines). Quand je lui eus dit trois fois que nous n`achèterions rien, il a abdiqué et nous a laissés partir!

Au moins notre hôtel, le Wailoaloa Beach Resort (sans plage!) était agréable et les enfants l`ont adoré!

2- Le grand contraste entre les «resorts» touristiques qui sont des microcosmes artificiels de luxe et la vie des Fidjiens dans les villes et les villages.

3- La dégradation de l`environnement: déboisement important, gestion des déchets sommaire, espèces envahissantes omniprésentes. Cela montre l`écart entre les pays riches et ceux qui le sont moins et, surtout, l`ampleur de l`empreinte humaine sur la planète. Watch out en Asie… ça risque de faire peur!

Meilleur endroit pour dormir

Le South Seas Private Hôtel à Suva. Le moins cher (70f$ la nuit – environ 40C$) et pourtant notre favori! Grande auberge, chambres simples et propres. Du bois partout, des vieux meubles, de l`air et de la lumière. Cuisine commune agréable et personnel super sympa. À pied de la piscine olympique, du marché, du cinéma et de l`une des meilleures halles de restos rapides de Suva (avec un hare krishna végétarien super bon et noémie qui y a découvert le poulet frit «à la PFK»!) . Il n`y a pas d`accès web ni de prises électriques dans les chambres mais on peut vivre sans, non?

20121208-120047.jpg

20121208-120230.jpg

Meilleure bouffe

Repas traditionnel et local à Lovoni, un petit village du centre de l`île d`Ovalau. Fougères, taro (racine, tiges et feuilles), manioc, aubergines frites et thé aux feuilles de lime. Aussi, notre souper au resto indien Ashiyana de Suva était mémorable (c`était une recommandation de Lonely Planet… un chauffeur de taxi nous avait recommandé un autre indien – vraiment moche quand on est allés voir – et selon lui, le Ashiyana était juste ok!!). La photo qui suit a été prise dans notre «cottage» du Royal Hotel, à Levuka. Petit souper cuisiné avec produits trouvés à l`épicerie et chez les quelques vendeurs sur le bord de la rue.

20121208-120136.jpg

(tiens, je viens de voir un hydravion Beaver à pistons passer… là je me sens comme à la maison, l`été, au Mushuau-nipi!! Francis m`obstine que c`était un Otter mais me semble que c`était un Beaver!)

Santé et hygiène

Rien de particulier à signaler. Personne n`a été malade hormis les petites égratignures, piqures et irritations. Très peu d`insectes piqueurs. On a bu l`eau du robinet à Nadi, Suva et Leleuvia et on l`a fait bouillir à Levuka et Korotogo.

Photo: Noémie se choisit un jouet au magazin général de Levuka avec l`argent de ses cadeaux de Noël des grands-parents


Ajouter votre commentaire